faeuqep

Merci à la FAEUQEP pour cet excellent résumé.

Le 21 août dernier, la ministre de l’Enseignement supérieur, madame Danielle McCann, a annoncé des investissements majeurs dans l’aide financière aux études (AFE) ainsi que de l’aide aux universités. Ce document a pour objectif de résumer les annonces qui ont été faites.

 

Pour l’AFE, deux mesures distinctes ont été annoncées. La première est pérenne, donc elle correspond à une augmentation récurrente de l’AFE. La seconde est ponctuelle et vise à répondre aux besoins en AFE liés à la situation particulière qu’est la crise sanitaire que nous connaissons présentement.

Investissements récurrents en AFE

Les investissements récurrents en AFE représentent un total de 100 millions de dollars. C’est le plus gros investissement récurrent en AFE des 20 dernières années. Cet argent est réparti ainsi :

  • 40 millions de dollars pour les frais de subsistance;
  • 30 millions de dollars pour le revenu protégé;
  • 20 millions de dollars pour la contribution des tiers;
  • 10 millions de dollars pour le programme de prêts pour achat de matériel.

L’augmentation des frais de subsistance représente une augmentation du montant reçu par les étudiantes et les étudiants lorsqu’ils reçoivent leurs versements d’aide financière aux études. L’augmentation du revenu protégé et de la contribution des tiers représentent une diminution de la contribution attendue par la communauté étudiante et les parents ou conjoints. L’augmentation du revenu protégé vient augmenter le seuil à partir duquel le revenu d’un étudiant ou d’une étudiante est pris en compte dans le calcul de l’aide financière aux études. La contribution des tiers représente l’ensemble des contributions attendues des parents ou du conjoint. L’augmentation annoncée vient affecter à la baisse la hauteur des contributions attendues par ces personnes. Concrètement, il est désormais attendu que les parents ou conjoints contribuent moins en terme financier dans l’éducation post-secondaire du ou de la bénéficiaire de l’AFE. Ces deux mesures devraient faire en sorte de permettre à plus d’étudiantes et d’étudiants d’avoir accès au programme d’aide financière aux études.

Finalement, le programme de prêt pour achat de matériel est un montant fixe par session que les bénéficiaires de l’aide financière aux études peuvent réclamer. Il s’agit d’un prêt qui permet d’acheter du matériel nécessaire à la bonne poursuite des études. Toute personne inscrite au programme d’aide financière aux études peut en faire la demande et recevra le montant du prêt en entier pour la session, peu importe la hauteur des versements qu’il ou elle reçoit en prêts et bourses.

Investissement ponctuel en AFE

En plus des investissements récurrents annoncés par la ministre, l’AFE a reçu une bonification ponctuelle de 200 millions de dollars pour aider les étudiants et les étudiantes qui en ont besoin à faire face aux difficultés financières causées par la crise sanitaire toujours en cours.  Il s’agit d’un investissement bon seulement pour l’année scolaire 2020-2021 de 200 millions de dollars. L’ensemble de ces sommes est investi dans la portion des frais de subsistance de l’AFE ce qui représentera une augmentation substantielle des montants reçus par les bénéficiaires de l’aide. Pour les bénéficiaires résidents chez leurs parents cela représente une augmentation de 96 $ par mois et pour les bénéficiaires ne résident pas chez leurs parents cela représente une augmentation de 205 $ par mois.

Aide aux universités

En plus des investissements en aide financière aux études, la ministre a annoncé une aide supplémentaire de 75 millions de dollars aux universités pour les aider à faire face aux défis découlent de la crise sanitaire. Cette aide vient s’ajouter aux différentes aides déjà annoncées par le ministère depuis le début de la crise. L’aide annoncée est ainsi divisée :

  • 35 millions de dollars pour le soutien matériel
  • 30 millions de dollars pour l’encadrement pédagogique
  • 10 millions de dollars pour le soutien psychosocial

Cette aide vise tout d’abord à permettre aux universités de s’équiper en matériel adapté pour l’enseignement à distance, à former le corps enseignant et à l’embauche de ressource d’aide psychosociale.

Vous avez besoin d'aide?

Adressez-vous au Service aux étudiants pour remplir votre demande d'aide financière, vous pouvez aussi vous référer au site du gouvernement du Québec.